Ces étoiles qui font monter les loyers à Hong Kong

13 déc 2012
Catégorie : Presse & Médias, Voyage destinations loisirs

Nous en parlions le jour de la présentation officielle du guide Michelin à Hong Kong et Macao sur le blog Pourcel, les étoiles 2013 scintillent à nouveau dans cette partie de l’Asie où le luxe est légion. Internet a créé le buzz avec l’info que l’on pouvait manger des plats étoilés à partir de 3 euros à Hong Kong, une information fort attractive et motivante pour se rendre dans cette ville. Mais l’arbre qui cache la forêt ce sont les conséquences que subissent ces restaurants locaux de cuisine cantonaise qui, du jour au lendemain, se retrouvent gratifiés d’étoiles alors qu’ils n’ont rien demandé. Une de nos internautes fidèles au blog Pourcel nous transmet un extrait d’un article intéressant… suivez-le ci-dessous ou sur le site legastronomeparisien.fr

Le Guide Michelin Hong Kong  & Macao 2013 et sa Malédiction.

Hong Kong – la malédiction Michelin -

En début de semaine dernière, Michelin a dévoilé son nouveau Guide Hong Kong & Macao 2013. Cette 5ème édition du Guide compte 244 restaurants récompensés pour Hong Kong et 46 pour Macao. Beaucoup de changement puisque 40 % du Guide a été renouvelé, faisant la part belle à de nouveaux restaurants fraîchement ouverts. Une nouvelle fois, la cuisine chinoise est à l’honneur puisque qu’elle représente 75 % des restaurants du Guide de cette année. Je vous propose de faire un tour d’horizon de cette nouvelle sélection du Guide Rouge un peu plus poussé que ce que j’ai pu lire ces derniers jours sur le net…

Il est vrai qu’en France on regarde avec un peu de condescendance cette pluie d’étoiles sur des restaurants à mille lieux de nos standards, seulement à Hong Kong la polémique est ailleurs. En effet, depuis l’annonce des nouveaux étoilés Michelin 2013, plusieurs voix de restaurateurs s’élèvent pour dénoncer la hausse de leurs loyers jusqu’à parler de Malédiction Michelin.

Le Chef Pang Pak Sheung du Pang’s Kitchen demande à ce qu’on le laisse en dehors de tout ça ! Il déclare que son loyer a déjà doublé ces dernières années et que son restaurant est de toute façon déjà constamment plein. Il est incapable d’accueillir une clientèle supplémentaire. Il est persuadé que cette étoile va légitimer une hausse de son loyer de la part de son propriétaire. Il menace même de prendre sa retraite si cela se produit ! Dans un contexte difficile, où les prix des matières premières, de la main-d’œuvre et des loyers augmentent, l’annonce d’une étoile au Michelin est vécue par ces restaurateurs comme une difficulté de plus à gérer.

Dans le même temps, d’autres restaurateurs se sont félicités de perdre leur étoile dans cette nouvelle édition du Guide espérant retrouver leur situation d’antan. Manifestement, la course aux étoiles Michelin que se livrent les restaurants semble davantage adaptée aux groupes bénéficiant de moyens financiers importants qu’aux petits restaurants dont la principale préoccupation est de proposer une cuisine authentique et pas chère. J’avais parlé il y a peu avec Jérémy Biasiol du manque cruel de transmission des techniques traditionnelles de la cuisine cantonaise à la nouvelle génération de cuisiniers. Plus que jamais, l’avenir de la cuisine traditionnelle cantonaise dans les rues de Hong Kong est menacée mais je reste persuadé que les Hongkongais sauront gérer ces problèmes pour préserver leur culture culinaire.

QUE PENSEZ-VOUS DE CE BILLET ?
ABSOLUMENT DELICIEUX 0%J ADORE VRAIMENT 0%
CARRÉMENT SURPRENANT 0%FOLLEMENT DRÔLE 0%
TOTALEMENT RÉVOLTANT 0%FRANCHEMENT DÉPRIMANT 0%

Mots clés: ,

Un commentaire pour “Ces étoiles qui font monter les loyers à Hong Kong”

  1. Serge

    27. déc, 2012

    Je reviens de Hong Kong et me suis trouvé là-bas une semaine après la sortie du guide. J’en ai donc profité pour parcourir quelques tables parmi les nominés et je peux vous garantir que cette « avalanche » d’étoilés est bien loin des « standards » européens. Certains 2 * avaient un service quelconque non loin d’une cafétéria, d’autres présentaient de la cuisine cantonaise pas franchement meilleure que d’autres enseignes non renseignées dans le guide mais recommandées par d’autres références. Comme exemple: une gargote qui fait le buzz appelée Ho Hung Kee, une étoile, servant une soupe de nouilles….A 11:30, heure d’ouverture, les « touristes » s’agglutinent devant l’entrée pour manger en 20 minutes ce que l’on trouve un peu partout ailleurs…

Laisser un commentaire