Jean-Pierre Coffe était samedi au restaurant Insensé… impression de tout et de rien depuis un coin de table !

12 avr 2010
Catégorie : Pour le Fun

Alors  » Cocoffe «  était à l’Insensé ce samedi invité par la librairie Sauramps pour un déjeuner d’avant dédicace, JP Coffe est à classer dans la catégorie des gastronomes opportunistes, pas vraiment connaisseur, pas vraiment cuisinier, pas vraiment raffiné, son truc à lui c’est la popotte… Il a un avis sur tout, et tout le monde a un avis sur lui !

Dans la rubrique  » Portrait de la semaine  » de l’émission  » Sept à Huit «  consacré à Gérard Depardieu ce dimanche sur TF1, en trois mots, Gégé lui dressa le portrait… C’est dur d’être un artiste…

En attendant quelques impressions lors du déjeuner…

Déjeuner avec Coffe, au restaurant Insensé des frères Pourcel au Musée Fabre… « c’est pas de la merde ! »

MIAM ! : Il était hier l’invité de la librairie Sauramps. Mise en bouche autour d’une table. Croustillant



Déjeuner avec Coffe, c’est en oublier l’assiette ! Un comble. D’ailleurs, par quoi commencer ? Par l’asperge, le tartare ou le café-cigare ? Déjeuner avec Coffe, c’est se prêter au bouillon de « merde alors ! », aux piques ultra caloriques et à la tchatche sous haute température. Un vrai délice, on ne vous le cache pas.


L’Insensé, à Montpellier, hier midi, sur invitation de la librairie Sauramps. Coffe n’est pas là pour la vitrine. Juste là pour prendre du bon temps avant d’attaquer sa séance de dédicaces. Nous sommes chez les Pourcel. « C’est franchement pas un fantasme ! S’ils avaient gagné une étoile ou s’ils en avaient perdu une, j’aurais été voir de plus près… » On parle de quoi alors ? De tout ! Pourvu que ça mijote, pourvu que ça taille dans le lard.

On mange quoi au fait ? Des asperges, « parce que c’est la saison ». Un tartare « haché au couteau s’il vous plaît et non au cutter sinon c’est de la pommade. Au couteau, y a du grain donc encore du sang donc du goût. » À part ça, franchement pas « chiant » le père Coffe. « J’aime presque tout. Les oeufs sous toutes leurs formes, la cuisine italienne pour sa simplicité, la marocaine parce ce qu’elle met du temps à cuire et qu’elle s’imprègne des saveurs. J’aime aussi tous les plats mijotés et j’adore la triperie. En revanche, je n’aime ni le surimi ni les pois chiches ! »

Sous le crâne glabre et la lunette bleue, le fils de coiffeur ne fait pas dans le brushing laqué Elnett. Faut que ça dépasse, que ça agace. Montpellier qui fait annuler son apéro géant Facebook. « C’est qu’il y a des cons à la préfectorale ! On est en pleine prohibition. Vous savez ce qui ne leur plaît pas ? C’est l’échange, la convivialité, tout ce qui échappe au pouvoir ! » Envoyé, c’est pesé.

L’invasion de tops chefs à la télé. « Ça m’énerve ! Tout ce fric dépensé pour si peu de pédagogie. Quand je vois l’ignorance de la jeunesse face au plaisir de la bonne chair. J’ai rencontré des collégiens à qui je demande d’où vient le chocolat, ils me répondent : de la tablette ! Et pas un pour me donner la saison des tomates ! » Ferran Adria et sa cuisine moléculaire . « J’y suis violemment opposé. D’ailleurs, y a pas de hasard à sa fermeture… »

Toujours élégant, Coffe cultive cette surenchère de mots et d’idées sur un débit éminemment théâtral. Son iPhone sonne. Il fait répondre à sa place. « J’y comprends rien… » La serveuse avance, le ventre rond. « Mangez du céleri et du roquefort pendant votre grossesse. De l’amer et de l’acide. Dans le biberon, au 3e mois, mettez-y une pointe de couteau de roquefort, un quart de langoustine et du lait de jument ! » Et ça continue. La BD. « Je suis passé à côté. » Les mangas. « Alors ça, j’y comprends rien. » Les langues étrangères. « Je suis nul… Mais la langue vient souvent me faire des compliments ! »

Coquin, badin, jamais hautain, Monsieur maîtrise aussi parfaitement les effets de son gagne-pain.

QUE PENSEZ-VOUS DE CE BILLET ?
ABSOLUMENT DELICIEUX 0%J ADORE VRAIMENT 0%
CARRÉMENT SURPRENANT 0%FOLLEMENT DRÔLE 0%
TOTALEMENT RÉVOLTANT 0%FRANCHEMENT DÉPRIMANT 0%

Mots clés: , , ,

Laisser un commentaire