Un Français sur deux veut réduire ses dépenses d’alimentation en 2014… Qu’ils n’oublient pas que l’on a jamais aussi bien mangé et si peu cher en France dans les restaurants

20 mar 2014
Catégorie : Presse & Médias, Tendances

 F&S  Tout ceci ne donne pas de bonnes perspectives pour la restauration traditionnelle, encore que l’on n’a jamais mangé et aussi peu cher en France dans les restaurants depuis belle lurette. Si vous savez faire les bons choix, vous pourrez largement vous éclater au restaurant régulièrement pour moins de 40 euros, et en plus grâce au verre de vin, vous pourrez boire la quantité qui vous va bien… et à votre porte-monnaie aussi.

Depuis plusieurs années la somme octroyée par chaque ménage est régulièrement en baisse, par contre les dépenses consacrées aux nouvelles technologies ( téléphone mobile, ordinateur, tablette… ) ont beaucoup augmentées, de mêmes que celles consacrées aux loisirs et aux voyages.

Une étude diffusée par Sofinco – OpinionWay – vous explique les résultats … à lire ci-dessous … cliquez sur le LINK pour en savoir plus.

dépense

Alimentation : un Français sur deux veut réduire ses dépenses

Quelque 49% des Français veulent réduire leur budget alimentation en 2014, selon une étude Sofinco – OpinionWay -. Ce budget qui recouvre les courses, les pauses déjeuner, la cantine des enfants, mais exclut les sorties au restaurant, reste globalement stable. Au total, le budget alimentation mensuel moyen des Français est de 389 €, contre 396 € en 2013.

Pour limiter la part de leur budget consacrée à l’alimentation, les français s’expriment :

87% déclarent cuisiner systématiquement leurs restes

84% privilégient les produits en promotions

83 % Comparent les étiquettes

81 % Utilisent des bons de réduction

67 % On recours aux marques distributeurs plutôt qu’aux grandes marques

50 % veulent réduire leurs achats de viande ou de poisson

40 % fixent un budget précis à ne pas dépasser

dépenses alimentaires

Dommage : le prix d’abord, le goût après

80 % estiment que le prix reste l’élément central de choix

45 % se soucient la date de péremption

43 % seulement pensent à la qualité gustative

30 % basent leurs achats sur leurs habitudes familiales ou les contraintes de santé

28 % se soucient de la provenance des produits

La grande distribution reste le lieu privilégié pour faire ses courses pour 84% des Français. La fréquentation du circuit discount enregistre une baisse de 3 points par rapport à 2013. Les courses sur internet et les achats directs aux producteurs sont encore minoritaires (5% et 3%), mais leur poids augmente.

dépense alimentaire

* Etude réalisée les 5 et 6 mars auprès d’un échantillon représentatif de 1 002 personnes.

QUE PENSEZ-VOUS DE CE BILLET ?
JE SUIS FAN J AIME 0% AMUSANT DÉCALÉ 0%
INTÉRESSANT SURPRENANT 0% TROP ÉNERVANT DÉPRIMANT 0%
PEU D INTÉRÊT PAS D ACCORD 0% INQUIÉTANT 0%

Mots clés: ,

Laisser un commentaire