Une molécule contenue dans le vin rouge produit un effet anti-vieillisement… mais la consommation de vin rouge n’aura aucun effet

23 mar 2013
Catégorie : Produits Saison marché

Une de nos internautes habituée du blog Pourcel, nous transmet cette information collectée sur le Figaro Santé. Allons voir de plus près si le vin rouge va nous permettre de conserver une mine de jeune premier ?… À la vôtre !

Les promesses d’une molécule du vin rouge se confirment, le resvératrol fait l’objet de nombreuses études montrant notamment un effet anti-vieillissement au niveau cellulaire. Cette substance extraite du vin rouge (présente dans la peau du raisin rouge) fait l’objet de recherches intensives depuis près de quinze ans, parce qu’elle serait dotée de propriétés multiples, contre le diabète, l’obésité, la maladie d’Alzheimer…

Certes, il y a eu des controverses. Il y a deux ans, des scientifiques ont contesté la réalité de ces bienfaits et en particulier les arguments donnés pour les expliquer.

Une nouvelle étude publiée dans la revue Science la semaine dernière par David Sinclair (Harvard Medical School), qui a également lancé une firme, Sirtris, pour développer de tels produits, confirme l’effet cellulaire du resvératrol. Il montre que cette molécule agirait en activant des protéines, les sirtuines, qui seraient impliquées de façon complexe dans la stimulation énergétique des cellules.

Il y a quelques années, des recherches sur la souris avaient en tout cas permis d’observer que celle recevant du resvératrol couraient deux fois plus longtemps que les autres. Des recherches françaises chez les primates ont confirmé en 2010 qu’une supplémentation par resvératrol réduisait la prise de poids pendant la période hivernale. Un essai a été lancé en 2012 aux États-Unis par l’université de Georgetown pour tester cet apparent élixir chez des patients atteints d’une forme légère à modérée de maladie d’Alzheimer.

Il est certain que le resvératrol va continuer à stimuler la curiosité des scientifiques tout en faisant rêver les adeptes du vin rouge par ses propriétés apparemment exceptionnelles, puisqu’elle est présentée comme n’étant rien de moins qu’une molécule idéale censée lutter contre les effets du vieillissement.

Par ailleurs, son extraction du vin rouge offre la synthèse symbolique parfaite d’un produit qui réparerait le corps et réjouirait l’âme en même temps ! En réalité, les doses de resvératrol contenues dans un verre de vin sont beaucoup trop faibles pour avoir la moindre efficacité. Si l’intérêt du resvératrol est confirmé chez l’homme, il faudrait trouver des moyens de le synthétiser facilement où produire des molécules capables de mimer ses effets au niveau de la cellule.

Donc inutile de boire beaucoup de vin rouge si ce n’est pour le plaisir, car cela ne changera rien à votre aspect physique, d’autant que comme vous le savez il faut consommer avec modération.

QUE PENSEZ-VOUS DE CE BILLET ?
JE SUIS FAN J AIME 0% AMUSANT DÉCALÉ 0%
INTÉRESSANT SURPRENANT 0% TROP ÉNERVANT DÉPRIMANT 0%
PEU D INTÉRÊT PAS D ACCORD 0% INQUIÉTANT 0%

Mots clés: , , , , , , ,

Un commentaire pour “Une molécule contenue dans le vin rouge produit un effet anti-vieillisement… mais la consommation de vin rouge n’aura aucun effet”

  1. Franck

    25. mar, 2013

    30% des accidents de la route sont provoqués par des conducteurs en état d’ébriété… Cela veut dire que 70% des accidents sont provoqués par des buveurs d’eau….!!!

Laisser un commentaire