Chapel à Mionnay… Une page se tourne… une grande table ferme, c’est toujours triste

03 fév 2012
Catégorie : Chefs, Presse & Médias

Un article transmis par une de nos internautes fidèles et signée par JF Mesplède. Le restaurant Chapel où s’est en partie formé Laurent Pourcel ferme définitivement ses portes, une partie de l’histoire de la gastronomie française se tourne. Beaucoup de grands chefs d’aujourd’hui ont été formés dans les cuisines de Alain Chapel. Si la gastronomie française a su se renouveler, Alain Chapel est bien un des hommes qui en est l’artisan, sur la route du Sud, c’était une étape importante au même titre que G. Blanc, Bocuse, la Maison Pic, Beaumanière…

Chapel, c’est fini !

Mionnay (01) C’est une belle aventure qui se termine. Celle du restaurant Alain Chapel où se formèrent tant de chefs de talent et qui vient de fermer ses portes. A priori définitivement…

On compose le numéro de téléphone et on attend. « Après la période de vacances, le restaurant rouvrira ses portes le mercredi 1er février », répète inlassablement le répondeur. En vain, car il n’y aura pas de réouverture. La mythique maison de Mionnay dans l’Ain, à une vingtaine de kilomètres de Lyon, cesse son activité.

C’est une belle page de la gastronomie française qui se tourne. En 1939, les parents d’Alain ChapelRoger et Ewa, reprennent Chez la Mère Charles, qui drainait alors une clientèle de fidèles. Ils obtiennent une étoile au guide Michelin en 1957. Dix ans plus tard, Alain Chapel rentre au bercail, donne son nom au restaurant et entame une belle montée en puissance qui le mène aux sommets étoilés en 1973. C’est chez cet ancien de Vignard et Point que viendront se former une pléiade de chefs talentueux tels que Laurent Pourcel, Dominique Le Stanc, Gérard Besson, Jacques Depeyre, Jany Gleize et Alain Ducasse, qui admet volontiers qu’il y a « tout appris ».

Lorsqu’Alain Chapel disparaît brutalement le 10 juillet 1990, Suzanne, son épouse, assume l’héritage et confie les clés de la cuisine à Philippe Jousse qui travaillait aux côtés de son mari depuis février 1982.

Plus tard, David Chapel en salle et son frère Romain en cuisine – où Philippe Jousse est toujours fidèle – reviennent au bercail et assument l’héritage. Suzanne juge alors qu’elle peut se retirer et confier l’affaire à ses deux enfants.

Aujourd’hui l’annonce est faite que la maison cesse son activité. On ne peut qu’espérer qu’il y aura une suite car il serait triste qu’une si belle maison, toujours notée à 2 étoiles par le guide Michelin, disparaisse du paysage gastronomique français.

À lire ci-sessous le croque-Note de François Simon sur le Figaro de ce samedi 4 février…. chose exceptionnelle il a même cité le nom de  » Pourcel « , il vraiment du se pincer pour ça …. Aie !

Mots clés: , , , ,

3 commentaires pour “Chapel à Mionnay… Une page se tourne… une grande table ferme, c’est toujours triste”

  1. b fleury

    08. juil, 2012

    j ai jamais autant eu mal en apprenant la mort de mon maitre ,mon pere de coeur quel homme je n ai pas pu allez a son enterrement aucun chef au monde n etait aussi pres art premier de la cuisine francaise,jamais aucun chef pouvais etre aussi dur et un coeur aussi pur que sa cuisine,j ai connu chapel en etant au garde manger,avec jeannot en patisserie et patrick,philippe comme second oui je me rappelle de ouverture d une ecole hotelliere en argentine deux repas exceptionels devant les plus grands de ce pays,j ai connu suzanne et ces fils tous petits ,mon dieu quel retour,j ai toujours voulu laisse a chapel un temoignage des competences enseignes alain ducasse et pourcel et autres en sont les heritages ,chapel doit pas mourrir jamais ,j espere y retourner cet ete en aout ,quel maison ,il y existe ame poesie dans ce village cette demeure prestigieuse peut encore exploser ,chapel etait proche de la nature,de la grande musique ,il aimait la beaute

  2. bruno fleury

    07. avr, 2013

    cher gastronome ,quel choc devoir le devenir de notre cuisine ,de notre pays,avec explosions du tout degueulasse a pas cher ? je reve souvent de certains chefs que j aimai comme des peres par leurs duretes et competences,de creativites,des personnent on marques ma periode professionnel,des evenements personnels le deces de la mere de mon enfant a change mes choix enfants ,j avai 5 ANS ,quand mes parents m emmener a hotel de la poste,a la cremaillere,la couronne,des nombreux joie affaires en france comme maison blanche,des cuisines diverses,et les capucines,de rouen a etrangers,j ai ete eblouis aujourd hui je regarde top chef,lygnac,je suis allez mange a la malla aux epices dans la manche extra,oui,souvent je revois mon arrive a mionnay,ma chambre dans un monastere,ma rencontre avec des cuisiniers supers,dont pierre jean levy duplat ,laurent,philippe maurice,et autres je j ai recroises parfois et travaille dans ds relai chateaux en suisse avec 3 etoiles michelin,et deja 4 etoiles luxes a hotel,beaucoup de rencontre de souvenir,le travail de alain chapel et mon depart en argentine,avec maurice le chef de cuisine ma rencontre avec michel sardou,de pierre perret,e barclay,des nombreux passionnes de belle cuisine ,ils existent des choses inexplicable ,un depart difficile,cette maison,les arrivees de sauvageons,le plumages,la fontaine et les anguilles,les dombes,salade de homard,rogons veau a la graisse,ce travail les patisseries de jeannot et patrick,et le maitre hotel,jamais j ai vu autant de creativites,de recherche,de saveur,de beaute,et ce restaurant alain chapel ferme impossible qu on fait les fils impossible ,philippe etait un pilier,un sacret pro,je suis choque,et jai beaucoup peine si alain nous regarde mon dieu

  3. M Morin

    10. nov, 2013

    Bonjour, je suis tombé sur votre site par hazard, je suis à la recherche d’un vieil ami de mon père qui s’appelle Pierre Jean Lévy Duplat et qui est cuisinier je pense. Mr Fleury je voudrais savoir si vous êtes en contact avec cette personne et si vous pourriez m’aider dans ma recherche
    Merci

Laisser un commentaire